CoJEST

Le R.E.S (Réseau d’Entreprises Sociales asbl), CAIPS (Concertation des Ateliers d’Insertion Professionnelle et Sociale asbl) et Atout EI (Fédération wallonne des Entreprises d’Insertion) mènent de concert, depuis janvier 2008, le projet Cojest financé par la Région Wallonne et le Fond Social Européen.

Plusieurs constats sur la situation des EI en 2008 sont à l’origine du lancement de ce projet.

  • La méconnaissance ou mal connaissance des EI par les acteurs du DIISP (Dispositif intégré d’insertion socioprofessionnelle). De ce fait, les stagiaires connaissent peu ou pas les possibilités d’emplois dans le secteur des EI.
  • La forte rotation (turn-over) dans les entreprises, phénomène renforcé par les récentes dispositions de l’ONEM et le plan d’accompagnement des chômeurs, qui peuvent entrainer l’acceptation par le demandeur d’emploi d’un travail sans autre motivation que d’échapper aux poursuites. Il est nécessaire de renforcer l’accompagnement dans l’emploi.
  • Très souvent, les travailleurs motivés à quitter les EI pour une entreprise classique n’ont pas toujours la capacité de s’adapter à celle-ci, souvent plus exigeante et ne pratiquant aucun accompagnement.
  • Un besoin de professionnalisation du travail d’accompagnateur social qui est une fonction nouvelle.

A partir de l’analyse de la situation des EI en Région wallonne, les partenaires établissent l’objectif principal du projet comme étant la volonté de consolider le dispositif des EI de façon à assurer la stabilisation vers et dans l’emploi des travailleurs cibles (DEDP, DEDP+, Art 60,…). Pour consolider le dispositif, les partenaires ont choisi de réaliser des actions sur 3 niveaux :

  • Une première série d’actions afin d’améliorer le recrutement des futurs travailleurs en EI. La fédération CAIPS qui est une fédération d’EFT/OISP travaille à l’amélioration des filières de recrutement des EI en créant des passerelles entre les acteurs de l’insertion socio-professionnelle et les acteurs de l’économie d’insertion.
  • Le partenaire RES réalise des actions orientées vers un but de professionnalisation des accompagnateurs sociaux, personnages centraux au sein de l’EI. Une volonté de mise en réseau de ceux-ci et un suivi de leur travail. Ce suivi porte principalement sur la réalisation du Jobcoaching c’est-à-dire l’accompagnement du travailleur en EI tout au long de son parcours professionnel. Cet accompagnement se faisant aussi bien au sein des EI que vers le secteur de l’économie classique.
  • Les missions d’Atout EI sont définies en 2 axes d’actions :
    • Une mission de constitution d’une base de données relative au parcours des travailleurs accomplie par Atout EI. L’objectif est d’obtenir des infos valables sur la réalité du secteur de façon à pouvoir formuler, après analyse, des recommandations aux instances publiques et politiques.

Pour remplir à bien cette mission, Atout EI a élaboré en 2008, un outil sous la forme d’un logiciel et l’installe dans les EI. Il est appelé « le cahier du personnel » et a été réalisé avec le concours d’entreprises afin qu’il réponde au mieux à leurs attentes. Le logiciel a une double fonction :
Pour le responsable de l’entreprise d’insertion, il est avant tout un outil de gestion quotidienne. Il offre une vision à la fois détaillée et globale du profil des travailleurs, permet un suivi régulier des contrats et met à la disposition du gestionnaire un traitement statistique des données. De plus, il permet de diminuer les charges administratives, notamment grâce aux documents de la région wallonne (Annexe 1 & 2, maintien de l’effectif) qui sont remplis automatiquement via le logiciel.
Pour la fédération, c’est un moyen de récolter des données fiables et à jour sur l’emploi dans les EI. La récolte de ces données permet à la fédération d’établir une base de données analysable et qui pourra être utilisée par Atout EI dans ses missions de lobbying et de communication avec les instances publiques et politiques.

    • Parallèlement, Atout EI s’attache à développer la visibilité des EI dans le secteur des « entreprises classiques » afin d’encourager des partenariats, de faire connaitre et REconnaitre les travailleurs issus des EI afin que ceux qui le désirent puissent intégrer le secteur classique.

==> Pour avoir accès au compte-rendu complet des groupes de travail organisés sur le thème "Les relations partenariales entre l’E.I. et l’économie traditionnelle", rendez-vous dans la partie Membre ou contactez l’équipe

Si vous désirez plus d’informations concernant les actions des partenaires, n’hésitez pas à les contacter :

CAIPS  : François Xhaard : francois.xhaard@caips.be Jean-Paul Pirson : Jean-paul.pirson@caips.be

RES  : Laurence Heusy : info@resasbl.be

Atout EI : Anne-Sophie Chronis : as.chronis@atoutei.be Marie-Céline Jamoye : mc.jamoye@atoutei.be